Manufacture des compères : « L’obsession du travail bien fait »